Vous avez un projet ? Un produit déjà développé ? Un service à proposer ?

Écrivez-nous à info@p-incl.com

De la linguistique visuelle et des mains

La Langue Parlée Complétée (LPC) et la Langue des Signes Française (LSF)

 

Lorsqu'on parle de langue visuelle, la plupart du temps on pense à la langue des signes, une langue pratiquée avec les mains et le visage dans la communauté sourde. La langue des signes française serait signée par environ 200 000 locuteurs, dont plus de 100 000 en France. Par ailleurs, elle est reconnue comme langue de France par le Sénat depuis 2005. Il est bon de savoir également que si la LSF n'est parlée qu'en France et en Suisse, il est quand même plus facile de communiquer avec des langues des signes étrangères qu'avec des langues parlées étrangères, c'est l'un des avantages de pratiquer cette langue visuelle pourtant très peu présente dans le quotidien des personnes entendantes et oralistes.

 

 

 

 

Toutes les personnes sourdes et malentendantes ne pratiquent pas la langue des signes, ou pas seulement, et certaines utilisent la lecture labiale pour avoir accès à la langue parlée. Toutefois, lire sur les lèvres demande beaucoup d'efforts et certains mouvements et sons restent difficiles à distinguer les uns des autres, on appelle ça des sosies labiaux. Afin de remédier à ce problème, un code manuel et visuel a été inventé : il s'agit de la langue parlée complétée. La LPC code la phonétique des mots à l'aide des mains et de l'emplacement du visage. Ainsi, en rendant les sons de la langue parlée visibles, elle permet une meilleure fluidité dans la lecture labiale et dans l'écoute. La langue parlée complétée n'est ni plus ni moins qu'une extension de la langue parlée, elle possède donc la même grammaire et le même vocabulaire, contrairement à la langue des signes qui est une langue à part entière.

 

Ces deux linguistiques visuelles qu'on retrouve dans la communauté sourde nécessitent l'utilisation des mains et ne peuvent donc pas être pratiquées en même temps. Cela ne veut pas dire pour autant qu'elles sont incompatibles, chaque personne utilise la façon de communiquer qui lui est le plus confortable et pratique. Par conséquent, cela peut varier selon le contexte et la personne avec qui l'on communique.


0 commentaire
Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.